0Shares

En effet, le Venezuela est en train de sortir la crise d’hyperinflation qui s’attaque le pays pendant toute l’année en 2018. Le tourisme se développe et de plus en plus s’assiste à la condition économique de pays. Le tourisme au Venezuela est une industrie sous-développée, bien que le pays soit favorisé par le large éventail d’environnements naturels qu’il possède. Le pays reçoit moins de visiteurs étrangers que la plupart des pays de taille égale et même des régions voisines telles qu’Aruba. Voici au-dessous quelques destinations favorises au Venezuela pour vous !

Le tourisme à Caracas porte les bonheurs pour le pays

Le tourisme à Caracas porte les bonheurs pour le pays via Mylatinlife

Caracas

Caracas, capitale du Venezuela, est un carrefour commercial et culturel situé dans une vallée montagneuse du nord du pays. Le leader de la lutte pour l’indépendance, Simón Bolívar, est enterré au Panthéon national du Venezuela, érigé au XIXe siècle dans la vieille ville. La cathédrale de Caracas, monument emblématique de l’architecture romane, date du XVIIe siècle. Les tours jumelles de 225 m de hauteur qui se dressent dans Parque Central sont des éléments emblématiques de la ligne d’horizon de la ville. À Caracas, vous trouverez les sites touristiques que vous pouvez visiter avec vos familles et vos chers amis, comme :

Altamira

Altamira est une urbanisation située dans la municipalité de Chacao, à l’est de Caracas. Elle possède sa propre station de métro du même nom, de nombreux hôtels et restaurants, des avenues les plus importantes de Caracas) et le distributeur d’Altamira (qui converge sur l’autoroute Francisco Fajardo) sont tous deux situés à Altamira. Bordée au nord par le parc national El Ávila, au sud par l’urbanisation El Dorado, à l’est par l’urbanisation Los Palos Grandes et à l’ouest par l’urbanisation La Castellana.

Téléphérique de Caracas

Le téléphérique de Caracas ou téléphérique de Warairarepano (ancien téléphérique d’Avila) est un système de téléphérique de la ville de Caracas, au Venezuela, inauguré le 11 décembre 1955 et mis en service le 19 avril 1956 par le président du Venezuela. Marcos Pérez Jiménez. Il est resté ouvert jusqu’à la fin des années 1970, puis pendant une courte période dans les années 1980, mais a finalement été fermé en 1989 en raison de la détérioration de ses installations.

Parque del Este, Parque Generalísimo Francisco de Miranda

Un parc de loisirs public. Situé dans la municipalité de Sucre de la région métropolitaine de Caracas au Venezuela, c’est l’un des plus importants de la ville avec 82 hectares. Le parc a des zones préparées pour les collections d’animaux, parmi lesquelles vous pouvez voir des zones pour les mammifères tels que les chats, les primates, les mustélidés, les rongeurs), une volière où plusieurs oiseaux vénézuéliens sont représentés et un terrarium. Réouvert en 2001 sous le nom de Parque Ávila Mágica par la société Inversora Turística Caracas. En plus de la faune située dans les espaces destinés à rester dans le parc, vous pouvez voir dans ses espaces ouverts un grand nombre d’oiseaux typiques de la ville de Caracas qui habitent les forêts du parc. Formidable !